Séance double 7-8 : Expériences sensorielles

The noisy film is mostly wordless, with animals and nature filling in the blanks between its strangely stark images.
The noisy film is mostly wordless, with animals and nature filling in the blanks between its strangely stark images.

Produit par le Sensory Ethnography Lab de Harvard, le documentaire Leviathan (Lucien Castaing-Taylor et Verena Paravel, 2012) a presque entièrement été tourné à l’aide de caméras Go-Pro disposées à bord d’un chalutier ou attachées à des corps humains ou animaux. Le film s’avère être une expérience sensorielle et perceptive extrême, à propos de laquelle l’idée d’une « subjectivité machinique » de la caméra prend forme.

Teresa Castro est maître de conférences en études cinématographiques et audiovisuelles à l’Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3. Elle a publié, en 2011, La Pensée cartographique des images : Cinéma et culture visuelle (Aléas).

Daughter Rite (Michelle Citron, 1978) fait le récit des relations mère-filles. Entre cinéma vérité et expérience avant-gardiste, le film est construit selon un rythme binaire : deux volets formellement distincts le structurent. Choisie par Michelle Citron, cette forme de chiasme sert à perturber très frontalement les règles « classiques » du documentaire. Une fois mise à jour, cette structure peut cependant devenir moins symétrique que prévu et révéler une force qu’on essaiera de qualifier d’épidémique – une puissance de contagion traverse le film.

Clara Schulmann enseigne l’histoire de l’art à l’école d’enseignement supérieur d’art de Bordeaux (EBABX). Elle a publié en 2014 : Les Chercheurs d’or : Films d’artistes, histoires de l’art (Presses du réel).

 

Jeudi 11 juin 2015 de 9h à 12h

Université Lumière Lyon 2, Campus Berges du Rhône, 18 Quai Claude Bernard, Salle D108