Séance 10 : 6 et 12, une unique symphonie urbaine pour le Maroc indépendant

 

6et 12-affiche 6et12

Intervention de Marie Pierre-Bouthier (Doctorante en cinéma, Université Paris 1 ED441/HiCSA, doctorante-associée à l’IRMC, Tunis)

En 1968, un trio de réalisateurs marocains fraîchement diplômés de l’IDHEC réalise un objet unique dans la cinématographie marocaine, une somptueuse symphonie urbaine en noir et blanc montrant le réveil de la vieille et de la nouvelle ville de Casablanca, sur fond de jazz beebop. 6 et 12, c’est surtout un premier pas dans le chemin que s’est tracé le jeune Ahmed Bouanani – poète, écrivain, monteur et cinéaste maudit (1938-2011) – pour son retour au Maroc, en particulier dans la recherche d’une forme d’essai-poésie documentaire. Fortement informé voire déformé par les contraintes politiques et par les conditions de production et de tournage dans lesquelles il est né, largement inspiré d’autres avant-gardes cinématographiques, 6 et 12 sanctionne un mouvement de fondation d’une école cinématographique documentaire marocaine innovante et spécifique, malheureusement tuée dans l’œuf par le contexte politique.

Jeudi 22 octobre 2015 de 14h à 16h

Université Lumière Lyon 2, Campus Berges du Rhône, 18 Quai Claude Bernard, Salle CR09